Archives par mot-clé : L’avis des lecteurs

Une femme blessée de Marina Carrère D’Encausse

Une femme blessée Couverture du livre Une femme blessée
Marina Carrère D’Encausse
Anne Carrière
2014
197

Fatimah vit au Kurdistan irakien avec son mari, leurs enfants et la famille de son mari. Un jour, elle est emmenée à l'hôpital de Souleymanyeh, très grièvement brûlée. Un accident domestique, apparemment... " Apparemment " car ces accidents dont sont victimes de nombreuses femmes, en général très jeunes, masquent souvent des crimes d'honneur. Tandis que Fatimah va lutter pour vivre malgré ses blessures, pour ses enfants et le bébé qu'elle porte et qu'elle appelle le " bébé de la honte ", la vie dans son village s'organise sans elle. À tel point qu'il semble qu'elle n'ait jamais existé. Seule sa fille aînée continuera à évoquer son souvenir. Que va devenir Fatimah ? Que s'est-il passé le jour de "l'accident " ? le jour où le " bébé de la honte " a été conçu ? Quels mystères planent sur cette femme ? Un roman poignant pour décrire la terrible réalité des crimes d'honneur.

 

En lisant ce livre, le temps s’est figé, tant c’est beau et fort.

Marina Carrère D’Encausse aborde le « crime d’honneur ». Cette tradition est très répandue, en toute légitimité, dans les pays arabes. Des femmes sont accusées d’adultère sous de simples présomptions ou par jalousie, par haine.

C’est la vie, la douleur « d’une femme blessée », détruite, défigurée par les brûlures. Mais Fatima reste rayonnante, elle aime et a aimé… elle a connu des instants de bonheur dans sa triste condition de femme. Elle a encore le courage de puiser de l’énergie dans son pauvre corps mutilé.

L’auteur nous fait très bien partager le parcours douloureux et inacceptable des victimes. La douleur est insoutenable, constante. A elle, s’ajoute la souffrance de l’âme, l’anéantissement, la peur de se revoir un jour dans un miroir. Il faut réapprendre à vivre avec une image atroce de soi-même.

L’auteur nous en informe tout simplement avec beaucoup d’émotion de sincérité.

Marina Carrère d’Encausse raconte très bien les liens d’amitié qui peuvent naître entre deux femmes. Elles partagent leur immense douleur, elles s’épaulent, se battent, ne renoncent pas à la vie.

Il y a aussi toute cette capacité d’écoute, de recevoir les non-dits, de les pressentir ; le respect des moments de silence, une caresse, une pression des doigts soulage, rassure…

Bref, après la lecture de ce livre bouleversant, plein de chaleur humaine, de tendresse, d’émotion, on s’interroge…

Michelle, lectrice

Si vous aussi, vous voulez partager vos coups de cœur de l’été, n’hésitez pas à nous envoyer un mail à tuclasakoi@gmail.com

Articles relatifs

La chambre des officiers de Marc Dugain

Pour ce premier roman, Marc Dugain a reçu le prix des libraires et le prix des 2 Magots. Il a dédié ce livre à son grand-père lui-même mutilé de la guerre 14-18. Cet ouvrage a été adapté au cinéma par F. Dupeyron.

Une salve d’artillerie, le réveil, la douleur, la prise de conscience de l’importance des mutilations et, au cœur du récit, la très, très longue reconstruction physique et surtout psychologique pour retrouver une vie « normale » tout en étant différent des autres et différent de celui qu’on était.

Une phrase donne le ton et résume l’état d’esprit de ces « gueules cassées »:

« Ce qui nous avait réunis dès les premières semaines de la guerre, c’était une décision tacite de renoncer à toute introspection, à toute tentation de contempler le désastre de notre existence, de céder à une amertume où le désabusement alternerait avec l’égoïsme du martyr. »

J’ai été profondément touchée par le réalisme et le caractère pudique mis en lumière avec sensibilité et simplicité.

Aucun pathos, juste la volonté de rendre hommage à ces hommes et à leur courage en les accompagnant tout au long de leur combat personnel vers la guérison et le retour à la vie.

La force de ce livre réside dans les messages qu’il délivre parce qu’ils sont intemporels :

  • L’Histoire ne se résume pas à des dates et des faits, n’oublions pas les victimes.
  • Au bout du tunnel, la vie est la plus forte.

Christiane

La chambre des officiers, Marc Dugain, Lattès, 1999.

Ce roman est disponible dans les bibliothèques de Tubize et de Saintes.

Et vous, Qu’en avez-vous pensé?
Laissez-nous vos commentaires.

Si, vous aussi, vous voulez partager vos impressions de lectures, il suffit de nous envoyer un mail à tuclasakoi@gmail.com ou de déposer votre critique au comptoir de prêt de votre bibliothèque.

Articles relatifs

Coups de cœur du club de lecture pour l’été

Les membres du club de lecture de la bibliothèque de Tubize ont sélectionné pour vous quelques livres qu’ils ont particulièrement aimés.

Voici une partie de cette sélection

(Cliquez sur les couvertures pour découvrir la critique)

homard cadavre titanic
scribe purge la femme manquee
dicker_verite

CVT_Une-place-a-prendre_4220

magasin des suicides jean teulé
canada ikea mur
marche
de_sang_et_d_ebene Une sacrée mamie

 

Articles relatifs

Le choix du club de lecture de février

Le club de lecture s’est réuni ce vendredi 6 février autour du thème des auteurs belges. Voici les ouvrages que le membres ont présentés suivis de leurs avis.

La peur du paradis

Vincent Engel

paradis1920. San Nidro, un village des Pouilles coupé du monde. Deux enfants solitaires tissent une amitié insolite et merveilleuse. Basilio, un gamin illettré, est fasciné par la magie douce de Lucia. Il lui promet de ne jamais quitter San Nidro. Elle ne lui promet rien, sinon de préserver leur paradis. Mais que valent les serments de l’enfance confrontés au bûcher de l’histoire ?

Beauté, harmonie, inquiétude, violence…

J’ai été envoûtée par l’écriture.

Michelle


Le mariage de Dominique Hardenne

Vincent Engel

hardenneMaillard, Bizot, Hardenne : trois soldats chargés de nourrir les troupes. Malheureux rescapés d’une armée en déroute, sur une terre dévastée qui a perdu le goût de vivre, ce trio improbable va éclater en morceaux lorsque Maillard et Bizot seront tués à leur tour.

Dominique Hardenne est peut-être le seul survivant du désastre, alors en bon fermier, il veut rentrer chez lui. Mais la guerre est passée ici aussi, et au village il ne trouve que des corps, parfaitement conservés dans leur dernière posture et qui lui en disent beaucoup sur la vie qui s’est écoulée en son absence.

Ses parents sont à la messe, comme toujours ; Madame Amédée, l’ancienne bigote, est devenue tenancière d’un bordel ; Nathalie, la belle Nathalie, est là aussi… Dominique Hardenne veut comprendre mais doit lutter contre la folie qui le guette à force de solitude et de doutes.

Au milieu des corps figés des habitants du village et des fantômes de Maillard et Bizot, les deux frères d’armes dont il porte les reliques, Dominique Hardenne entre dans une course contre la montre : contre la pourriture des corps, contre la prolifération des insectes, contre la folie distillée par la solitude. Dans son refus de céder la terre aux cloportes, Hardenne ramène l’humanité à ses peurs et ses rêves fondamentaux.

Le mariage de Dominique Hardenne donne de l’espoir aux auteurs qui n’ont que leur intériorité à raconter. Livre à lire parce que bien écrit. Rien n’arrête Vincent quand il fait naître une histoire.

Ian


Le souvenir du bonheur est encore du bonheur

Salvatore Adamo

adamoLe premier roman d’Adamo. Une histoire tendre, qui éveille le souvenir d’une petite musique bien personnelle. Celle du plat pays où les hommes ont le soleil dans le coeur, surtout lorsqu’ils sont nés quelque part en Sicile, comme Salvatore Adamo et son héros Julien, et sont venus chercher fortune dans un pays de charbon et de brume.

Picaresque, burlesque, sentimental, nostalgique, ce livre cache, comme son auteur, une sensibilité qui retentit dans de grands éclats de rire éraillés.

A découvrir…

Adamo sait jongler avec les mots, les idées et l’humour. C’est amusant à lire.

Annie


 Le condamné meurt à 5 heures

S.A. Steeman

steemanDéfenseur des causes difficiles, certes, mais justes. Toujours justes. Quand maître Lejanvier sauve une tête, c’est une tête d’innocent. Maître Lejanvier a des principes. Et une réputation sans tache. Jamais il ne plaiderait pour un client qu’il jugerait coupable. C’est donc en toute bonne foi qu’il a mis son éloquence, son énergie, son prestige au service de Lazare. Et c’est en toute bonne foi qu’il a fait acquitter un meurtrier. Un meurtrier qui soudain menace de céder à un accès de remords et d’aller confesser son crime. A moins que maître Lejanvier ne consente à quelque petit sacrifice financier… Quelle ingratitude !

Cocktail de tragédie et d’humour.

Evelyne


De secrètes injustices

Xavier Hanotte

injusticesMême à Noël, les morts s’invitent. Pour Barthélemy Dussert, inspecteur à la PJ, rien de bien extraordinaire. Mais quel rapport entre le cadavre d’un clochard allongé dans une impasse bruxelloise et celui d’un homme élégamment vêtu, abattu de quatre balles au fond d’un urinoir voisin ? Tiraillé entre passé et présent, entre sa propre vie et celle de tous ces défunts, connus ou inconnus, Barthélemy dénoue les fils d’une intrigue où affleureront peu à peu des pans d’histoire, et leurs victimes oubliées.

L’art d’enquêter dans le Bruxelles pittoresque.

Antonio


Le jour du tiramisu

Sarah Berti

cover-tiramisu-300pxUn matin pluvieux de mai, le corps d’un adolescent est retrouvé flottant dans la Senne, à Rebecq. L’Antenne de Police locale hérite de l’affaire, alors même que ses agents sont plus habitués aux conflits de voisinage qu’aux investigations criminelles. Tristan Delsenne, dix-neuf ans, a été aperçu pour la dernière fois lors d’une funeste soirée des rhétos. Très vite, les témoignages resserrent l’étau sur l’Athénée. Entre professeurs désabusés, nymphettes tyranniques, pactes et secrets, les histoires s’y entrecroisent, les solitudes s’y heurtent. La jeune Tiziana Dallavera mène l’enquête à sa façon, jamais loin de sa famille italienne un peu encombrante, entre un petit frère surdoué qui n’hésite pas à plonger au coeur de l’action, une mère magnifique et névrosée, et une Nonna aux fourneaux qui veille à remplir les estomacs. À travers une galerie de personnages attachants, cette première enquête de Tiziana Dallavera emmène le lecteur dans un polar féminin plein d’humour et de tendresse, pour un portrait drôle-amer de gens comme les autres, avec pour toile de fond le petit village charmant et méconnu de Rebecq.

Si vous voulez un bon moment de détente policière, en savourant de la bonne recette italienne du tiramisu.

Isabel


Le bonheur dans le crime

Jacqueline Harpman

harpmanUn conducteur coincé dans un embouteillage, un jour de tempête à Bruxelles, est arrêté devant une maison de style éclectique. Étrange maison pour une étrange famille, les Dutilleul. Il y a Emma, la grand-mère qui aime choquer ; Simone et Philippe, les parents professeurs aspirés par la tornade qu’est leur vie familiale ; ainsi que les quatre enfants autour desquels se noue l’intrigue.

A dévorer si vous aimez la psychanalyse!

Isabelle


La maison dont le chien est fou

Françoise Mallet-Joris

jorisQue fera Violette, jeune employée intérimaire à la Préfecture de Police sous les ordres du célèbre Bertillon, en découvrant dans un dossier  » En attente « , les photographies de l’appartement qu’elle vient de louer ? Elle sera bouleversée sans doute. Elle s’interrogera sur l’innocence de son propriétaire, jeune peintre séduisant mais secret, – vivant seul avec un chien au comportement étrange -, qui est, ou a été, soupçonné d’un crime. Mais surtout, elle qui, jeune novice dans un couvent, s’est trouvée obligée de le quitter, accusée d’un  » manque de vocation  » dont elle n’a pas conscience, elle s’identifiera à ce malheureux qu’entoure une hostilité peut-être injustifiée. Elle va tenter de démontrer son innocence,  » Leur  » innocence, à travers les remous et intrigues de ce début de siècle agité par les controverses que suscitent l’affaire Dreyfus et le gouvernement Combes. Mais qu’est-ce que l’innocence ? Existe-t-elle, seulement ? N’est-elle pas, plus qu’une vertu, un danger ?

Une intrigue policière prétexte à se poser la question « Qu’est-ce que l’innocence et comment la prouver? »

Christiane


Baigneuse nue sur un rocher

Armel Job

baigneuseRocafrène, 1957. Un village semblable aux autres : un curé, un charcutier, des artisans. Mais il abrite aussi un artiste peintre, José Cohen, venu s’y réfugier sous l’Occupation. Et une très jolie personne : Thérèse, la fille du charcutier. Le peintre a convaincu la belle Thérèse de poser nue au bord de la rivière. Le tableau est demeuré secret jusqu’à ce qu’un article du journal local en dévoile l’existence. Le village s’enflamme. José Cohen est retrouvé mort. Les activités troubles de chacun des protagonistes durant la guerre se révèlent insidieusement.

Auteur belge exceptionnel!! Ce roman est une vraie toile de la vie des paysans ardennais belges des années 1950 détaillée à cause de la découverte d’un tableau très spécial peint par un élève de Modigliani. A lire!

Brigitte


Pitié pour le mal

Bernard Tirtiaux

tirtiauxFin août 1944, une colonne disparate d’allemands démobilisés fait étape dans une ferme de Wallonie et réquisitionne chevaux et chariots pour rentrer au pays. Révolté, Mutien, un des fils, entraîne son jeune frère Abel sur les traces du convoi pour récupérer Gaillard de Graux, un brabançon prestigieux, orgueil de la famille.

Très belle réflexion sur le pardon.

Michèle


Nous sommes tous des playmobiles

Nicolas Ancion

ancionBruxelles est une ville en plastique, comme le reste de la planète : on y voit courir des petits bonshommes dérisoires, emportés dans le courant de leur vie comme des bouteilles vides à la surface du canal. Mais parfois, il suffit de presque rien : une tache de sauce, un appareil photo, une agrafeuse, un abri de jardin ou un paquet de cigarettes, pour que l’absurde redonne des couleurs à une existence terne.

Écriture très vivante et rafraîchissante. Toutes les nouvelles ne sont pas percutantes mais certaines vous cueillent littéralement. Jubilatoire!

Dorothée


Tous les livres présentés sont disponibles dans le réseau des bibliothèques de Tubize. Vous les reconnaîtrez grâce au logo coup de cœur du club de lecture.

Retrouvez plus de critiques sur le blog du club : http://clubdelecture.tubize-tuclasakoi.be

Articles relatifs

L’avis du club de lecture du mois de janvier

Le club de lecture se réunit à la bibliothèque de Tubize tous les 1ers vendredis du mois. Voici les livres qu’ils ont présentés au mois de janvier accompagnés de leur avis.

La septième nuit de Venise

Thierry Maugenest

LA_SEPTIEME_NUIT_DE_VENISE_COUV_MAUGENESTVenise, hiver 1727. Une invention destinée à révolutionner la navigation et à redonner à la ville son lustre d’antan est l’objet de toutes les convoitises ; elle est aussi à l’origine d’actions les plus noires, comme le sordide assassinat d’un brillant scientifique espagnol dont le cadavre a été retrouvé dans une des ruelles de la ville… Pour mener l’enquête et protéger la précieuse trouvaille, deux personnages atypiques : Zorzi Baffo, membre de la Quarantia criminale, auteur à ses heures de contes érotiques, et son adjoint, un certain Carlo Goldoni, passionné de théâtre et futur génie de la comédie italienne. Mais tandis que la Sérénissime, craignant de tomber entre les mains d’une puissance étrangère, redouble d’insouciance et sombre dans l’excès au rythme d’un carnaval propice à tous les vices, l’assassin continue de sévir…

Roman policier qui se passe au XVIIIe siècle dans la Venise qui s’endort dans les plaisirs et la luxure. Le récite n’a pas d’éclat d’écriture pour retenir le lecteur.

Ian


L’histoire de Dani. Enfermée, maltraitée et sauvée par l’amour.

Diane et Bernie Lierow

l-histoire-de-dani-ebookSans vraiment se l’expliquer, Diane et Bernie Lierow, bien décidés à adopter, ont le coup de foudre pour Dani. Mais tous tentent de les dissuader : maltraitée par sa mère, la petite fille a grandi dans une pièce insalubre, sans vêtements ni soin. À huit ans, elle ne sait ni parler ni manger seule et porte toujours des couches. Mais Diane et Bernie en sont convaincus : il ne faut jamais sous-estimer le pouvoir de l’amour…

Troublant et joli témoignage d’une adoption réussie… A découvrir!

Annie


Le confident

Hélène Gremillon

Audiolivre

9782070140510FSCamille vient de perdre sa mère. Parmi les lettres de condoléances, elle découvre un étrange courrier, non signé. Elle croit d’abord à une erreur mais les lettres continuent d’arriver, tissant le roman de deux amours impossibles, de quatre destins brisés. Peu à peu, Camille comprend qu’elle n’est pas étrangère au terrible secret que cette correspondance renferme.

Que du plaisir à écouter car très bien lu et l’histoire est captivante.

Michèle


 

Les chaussures italiennes

Henning Mankell

chaussures-italiennes-henning-mankellFredrik Welin vit reclus sur une île de la Baltique. A soixante-six ans, sans femme ni amis, il a pour seule activité une baignade quotidienne dans un trou de glace. L’intrusion d’Harriet, l’amour de jeunesse abandonnée quarante ans plus tôt, brise sa routine. Mourante, elle exige qu’il tienne une promesse : lui montrer un lac forestier. Fredrik ne le sait pas encore, mais sa vie vient de recommencer.

Voyage à travers l’hivers suédois où le froid n’arrête pas les passions.

Isabel


Une dernière danse

Victoria Hislop

edgwDerrière les tours majestueuses de l Alhambra, les ruelles de Grenade résonnent de musique et de secrets. Venue de Londres pour prendre des cours de danse, Sonia ignore tout du passé de la ville quand elle arrive. Mais une simple conversation au café El Barril va la plonger dans la tragique histoire de la cité de Garcia Lorca et de la famille qui tenait les lieux.

C’est un récit envoutant, douloureux mêlé de fièvre et de passion.

Michelle


La Marie-Pauline

Bernard Freda

couv La Marie-Pauline 10mm corr ME.qxdBrabant Wallon, 10e province belge. Région splendide où le canal chemine gaiement entre les allées d’arbres verdoyants. Ulysse Verdonck vit dans cette région. Orphelin dès sa naissance, il s’est enfui de son internat et a trouvé cette région accueillante. Les gens qu’il rencontre sont plus généreux les uns que les autres. Et puis, il y a Véronique, la belle Véronique, la fille du batelier celle pour qui son coeur bat. Pourtant partout où il va, le pauvre Ulysse rencontre la mort. Est-il prédestiné à apporter le malheur ? Tous ces présages funestes signifient-ils quelque chose ?

Belle évocation de notre région, de nos paysages. On y voit les personnages de ce roman évoluer.

Evelyne


Collection macabre

Erica Spindler

collection-macabre-32416-250-400Jeudi 20 octobre 2005
Dans La Nouvelle-Orléans ravagée par le cyclone Katrina, on découvre une demi-douzaine de mains de femmes dans un réfrigérateur abandonné sur un terrain vague. La police se lance dans la traque du tueur en série que la presse déchaînée surnomme « le Collectionneur ». Mais très vite, l’investigation piétine.
Vendredi 20 avril 2007
La découverte d’un squelette de femme à la main coupée relance l’enquête, et Patty O’ Shay est chargée de l’affaire. Une affaire qui, pour elle, devient personnelle : le badge de police de son mari, assassiné deux ans plus tôt, est retrouvé sous le corps de la victime.

Comment poursuivre l’enquête après le passage d’un cyclone qui balaie les indices? Voilà le défi!

Antonio


Jour J T15 – La Secte de Nazareth

Jean-Pierre Pécau

jour jAn 79 du calendrier des Poissons, ou bien 1re année du règne de Titus. Le préfet romain Claudius Lepidus Flavius rentre à Rome après de nombreuses années passées à traquer une secte honnie de tous : les Poissons. Leur chef, un certain Jésus le Nazaréen, a tenté d’enflammer la Judée et tout l’Empire romain. Claudius retrouve un ami légionnaire et lui confie ses craintes. Les Poissons n’ont pas disparu après la destruction de Jérusalem, ils se sont cachés et lentement, dans l’ombre, ont ourdi leur vengeance. Aujourd’hui ils sont prêts.

Si vous voulez lire une bande dessinée « nouveauté » et comprendre ce qu’est une uchronie, lisez Jour J !

Bernadette


Emma

Kaoru Mori

Emma-1-ki-oonEn Angleterre à l époque victorienne, Emma est femme de chambre pour une gouvernante à la retraite. Douce, calme et réservée, elle cache un passé douloureux. Lorsque le riche William Jones rend visite à son ancienne nourrice, il remarque la jeune fille, et petit à petit, des liens profonds se tissent entre eux.

Manga pour jeunes filles en fleurs : sentimental et à l’eau de rose… Une vision très japonaise idéalisée de l’Angleterre du XIXe siècle. Amateur de réalisme historique passez votre chemin!

Dorothée

Tous les livres présentés sont disponibles dans le réseau des bibliothèques de Tubize.

Retrouvez plus de critiques sur le blog du club : http://clubdelecture.tubize-tuclasakoi.be

Articles relatifs