Barbe bleue d’Amélie Nothomb

Pour son 21ème roman, notre Amélie nationale revisite le célèbre conte Barbe Bleue de Perrault en transposant son récit dans le monde moderne sur le thème de la colocation. Amélie nous emmène dans un véritable huis clos entre une jeune femme belge Saturnine, enseignante au Louvres et un aristocrate d’origine espagnole Don Elemirio retranché dans son hôtel particulier parisien depuis 20 ans. Dès le début, le ton est donné,  8 femmes l’ont précédée et toutes ont mystérieusement disparu. Comme dans le récit d’origine, il y a une pièce « interdite » dans laquelle il est très déconseillé de pénétrer sous peine de sanction. Mais Saturnine est loin d’être la femme ingénue du conte… Comme à son habitude, Amélie nous livre un récit assez court, composé principalement de dialogues ou plutôt de joutes verbales entre les 2 protagonistes. Des échanges verbaux qui abordent de nombreux thèmes allant de la religion à la politique, dont découlent des citations tantôt très spirituelles tantôt complètement loufoques. Les habitués d’Amélie relèveront la référence à son goût immodéré pour les grands crus, le champagne et … les prénoms originaux. On retrouve également avec plaisir son écriture incisive avec la touche de cruauté qui la caractérise et qu’on aime tant chez elle. Un roman qui se laisse lire avec en prime, comme on peut s’en douter, une fin très différente du conte. Ce roman n’est pas sans rappeler  l’excellent Hygiène de l’Assassin  qui mettait également en scène un vis-à-vis entre un assassin et une jeune femme. En conclusion, Barbe Bleue ne restera sans doute pas dans les annales de l’écriture nothombienne en tant que « chef d’œuvre » mais Amélie nous offre un opus satisfaisant et agréable qui ravira les lecteurs. Catherine Renier Barbe bleue, Amélie Nothomb, Albin Michel, 2012 Ce livre est disponible dans les bibliothèques de Tubize, Clabecq et Saintes. Et vous, Qu'en avez-vous pensé? Laissez-nous vos commentaires. Si, vous aussi, vous voulez partager vos impressions de lectures, il suffit de nous envoyer un mail à tuclasakoi@gmail.com ou de déposer votre critique au comptoir de prêt de votre bibliothèque. Retrouvez plus de critiques sur le blog du club de lecture à l'adresse…

Continuer la lecture Barbe bleue d’Amélie Nothomb

Retour sur nos animations : les pirates jettent l’ancre à Tubize

  Dans le cadre de l’évènement Bulles en Brabant wallon : les pirates jettent l’ancre à Tubize, les bibliothèques de Tubize ont organisé une quinzaine dédiée aux pirates durant le congé de Pâques. Expositions, animations, spectacles, club de lecture, ateliers, jeux de société… ont remporté un franc succès auprès d’un large public.       Le 29 mars, l’inauguration faisait le plein de moussaillons. Les classes lauréates du concours d’écriture recevaient leurs prix tandis qu’un spectacle de marionnettes était présenté par la classe de 6e primaire des Sacrés Cœurs de Saintes avec la complicité de l’association « On tire les fils ».       A la bibliothèque de Tubize, un hommage au papa de « Vieux Nick et Barbe Noire », Marcel Remacle était rendu et une exposition créée par les bibliothécaires et l’espace public numérique retraçait les ingrédients d’une bonne BD de pirates. Elle est encore visible à la bibliothèque jusqu'à la fin du mois.     Le centre culturel s’est associé au projet et a projeté un film d’animation précédé d'une animation bricolage organisée par la bibliothèque. Chaque enfant a pu rentrer chez lui avec un chapeau de pirate.         Les cadets de la marine d’Ittre ont organisé une initiation aux nœuds marins et à la lecture de carte marine à la bibliothèque de Clabecq.     Le musée de la Porte a accueilli deux expositions sur les pirates d’hier et d’aujourd’hui. La composante marine de l’armée belge y a présenté son travail de sécurisation des mers contre les pirates actuels, tandis que la bibliothèque y proposait une exposition inédite sur la piraterie d’antan (visible actuellement à la bibliothèque de Tubize et ce jusqu'à la fin du mois).   L’association « On tire les fils » a exposé les marionnettes réalisées dans le cadre d’ateliers dédiés aux pirates à la bibliothèque de Saintes.     L’espace public numérique Clic et Tic a permis à plusieurs enfants de 8 à 12 ans de se frotter à la création d’une BD par ordinateur et à sa mise en son.     Le 12 avril se clôturait une quinzaine riche…

Continuer la lecture Retour sur nos animations : les pirates jettent l’ancre à Tubize