L’année de la pensée magique de Joan Didion

Ce n’est pas étonnant que cet ouvrage ait obtenu le prix Medicis de l’essai. Il est excellent quant au fond. La forme, elle, fait mouche: phrases courtes, rythme soutenu. L’histoire est construite  à la manière d’une longue réflexion personnelle de la narratrice. Réflexion sur sa vie, sa famille, son couple, ses amis, sa vie professionnelle… Cette introspection survient après la mort subite de son mari et l’hospitalisation de sa fille pour des troubles circulatoires cérébraux.

C’est un livre important sur le deuil et son processus. Le lecteur est plongé dans le deuil de l’héroïne. On sent que c’est du vécu et c’est pourquoi on est touché, ému par le séisme que vit la narratrice à la mort de son conjoint. Elle nous emmène dans sa vie par de nombreux flash-back, feuillette avec elle l’album de leurs vies. Le style très direct permet au lecteur d’être partie prenante dans le destin de cette famille américaine.

A recommander si on a le moral ou si on est en plein deuil.

L’ année de la pensée magique, Joan DIDION chez Grasset, 2005.

Cet ouvrage est disponible à la bibliothèque de Tubize au passage Champagne.

Articles relatifs

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.